Article 4

Le chemin vers Dieu relie ce monde à l’au-delà

L’aspiration de l’homme à pouvoir monter au paradis, après sa mort terrestre, est fondée sur la conception qu’il a de Dieu et de sa création. Toute véritable aspiration conduit à rechercher constamment des réponses aux questions : quelle est la condition humaine et quel est le sens de la vie sur terre.

La vie sur terre est très astreignante pour l’homme, ce qui l’amène à fixer son attention sur les choses matérielles. à côté de cela, il y a toutefois des moments où, de temps en temps, s’éveille en lui la perception de sa propre nature intérieure qui – libre de tout ce qui est terrestre – aspire à des buts plus élevés appartenant par conséquent au monde de l’au-delà.

Pour l’homme, le chemin qui mène vers Dieu relie la vie ici- bas à l’au-delà, pour en faire un seul monde. Comprendre cette réalité conduit à une prise de conscience qui élève et renforce l’aspiration à ce qu’il nous soit permis de tendre vers Ce qui constitue la véritable personnalité de l’être humain est son esprit. Cet esprit est entouré par une enveloppe qui s’est formée autour de lui et qu’on appelle « âme ». Ces deux éléments – la personnalité spirituelle et le corps que constitue son âme – sont à désigner comme étant quelque chose qui se trouve dans « l’au-delà ». Le processus de l’incarnation, au L’âme – durant la période pendant laquelle elle habite un corps terrestre et lui permet ainsi d’exister – est responsable de toutes les paroles, de tous les actes, mais aussi de toutes les pensées qui émanent de ce corps terrestre. La destinée future de cette âme se forgera donc entièrement en fonction de la mesure avec laquelle les lois du Créateur auront été honorées ou violées.

Depuis longtemps déjà, dans les décisions émanant de leur vouloir, les individus, tout comme les nations entières, n’ont pas respecté les lois de Dieu, raison pour laquelle ils se chargèrent de plus en plus de fautes. Il en résulta le danger que l’humanité soit amenée à s’enfoncer dans des abîmes spirituels toujours plus sombres.

Afin de mettre un terme à une telle chute, le Fils de Dieu Jésus vint sur la terre et montra à l’humanité, grâce à ses explications quant à l’activité des lois de Dieu, le chemin du retour et, ainsi, celui de l’ascension vers le paradis. Cependant, encore et toujours, bien des choses que Jésus-Christ a tenté d’expliquer à l’humanité sont à peine observées par les hommes de la terre, que ce soit dans leurs pensées ou dans leurs actions.

L’œuvre « Dans la Lumière de la Vérité » – le Message du Graal cours duquel l’âme prend possession d’un corps physique en voie de formation, permet l’entrée dans la vie ici-bas à partir de l’au-delà. De cette façon, le corps physique en question obtient une vie personnelle, c’est-à-dire sa propre personnalité. Toutefois, ceci n’est valable que pour un temps donné, car tout corps physique est soumis à la loi naturelle de la naissance, du développement et du dépérissement. Pour une âme, la vie sur terre est une période tout à fait particulière qui lui permet de faire des expériences, et durant laquelle la personnalité spirituelle qui l’habite a la possibilité d’élargir sa conscience. Le fait de reconnaître ce qui est bien ou mal, lumineux ou ténébreux, mais aussi ce qui peut apporter la libération ou au contraire créer des liens, mènera vers des impressions qui laisseront leurs empreintes. Quelle que soit l’aspiration de l’homme sur terre, la direction de ce vouloir aura une influence sur lui et créera ainsi un effet qui rendra plus clair ou alourdira le corps de son âme, tout comme sa personnalité spirituelle. – de Abd-ru-shin, à travers les explications qu’elle fournit, apporte un nouvel éclairage sur tout ce que Jésus-Christ avait jadis donné aux hommes de la terre, en tant que messager de la vérité divine. Pour l’ascension de l’âme vers le paradis, l’homme de la terre doit construire son chemin de vie, de telle sorte que ce dernier se déroule en harmonie avec les lois de Dieu et de la nature. Ici les déclarations du Message du Graal ouvrent des perspectives qui offrent une nouvelle clarté.

Siegfried Bernhardt